06/07/2006

Ghana-USA : Qui tirera sa révérence?

Il n'est pas loin de 10h du matin lorsque nous nous levons! Aujourd'hui, nos routes se séparent! Pas de match pour Michel, de mon côté, je vais jusque Nuremberg pour y suivre une rencontre décisive pour l'attribution d'un ticket en 1/8ème de finale.
 
Nous avons dû aussi nous répartir les tickets du 23. Au départ, j'allais à Cologne avec Patrick pour Togo-France, mais entretemps, via le programme conditionnel au nom de papa, j'avais aussi en main deux places pour Suisse-Corée! Un supporter helvète devait me recontacter, mais il ne l'a pas fait... Impossible d'être à deux endroits à la fois! C'est donc Michel qui sera à Cologne, j'irai moi à Hannovre. Du coup Patrick a lui cédé sont ticket à un de ses amis vu que ce ne serait pas avec moi qu'il verrait le match...
 
Bon, nous nous préparons à notre aise et pendant que les tentes sèchent, je vais au ravitaillement dans une grande surface à l'entrée de la ville. Nous déjeunons puis rangeons notre matériel! Michel repart vers Munich en touriste, je prends la direction de Nuremberg!

 

Arrivé relativement tôt, je suis garé dans le parking le plus proche de l'accès vers la tribune d'où je suivrai la confrontation entre l'équipe américaine et le Ghana. Mais ici, proche, c'est relatif! Sous le 3ème Reich Nuremberg était un des fiefs du Parti Nazi, et l'architecture de la ville en a gardé des traces... Un colisée, un amphithéâtre, un stade, de larges allées où défilèrent chemise brunes et noires... Toutes les traces de ce passé pas si lointain sont encore bien visibles et le stade est construit au milieu d'elles! J'avais donc beau être dans le parking le plus proche, j'en avais pour une vingtaine de minutes avant de l'atteindre!

Je suis d'abord allé jusqu'à la Fan Fest avant de me diriger vers le Franken-Stadion. Une fois passé le premier contrôle je me suis un peu promené d'une entrée à l'autre. J'ai pu assister à l'arrivée, haute en couleurs et plutôt bruyante, des supporters africains. J'y ai aussi rencontré une américaine portant une vareuse Rouche et dédicacée par Onyewu! Je lui ai demandé si elle était déjà venue à Sclessin.... Ben non, mais quand elle a su que son frère allait l'emmener voir un des entraînements de son équipe nationale, elle a acheté la vareuse pour être vue et cela a fonctionné car à la fin de la séance, le grand Ogushi est venu vers elle, ils ont pris la pose pour une photo et il lui a dédicacé le maillot!

 

 

Je rebrousse chemin et reviens vers l'entrée que je dois utiliser. Une fois ce contrôle passé, je pensais pouvoir me balader dans le stade. Raté! Cette tribune, l'Officielle, est coupée de tout le reste! Me voilà coincé pendant près d'une heure trente du côté des huiles!!! Sans même pouvoir les apercevoir, la réception et le petit buffet sont en cours!

Je rentre alors dans la tribune pour repérer ma place. Pas trop basse mais à nouveau fort excentrée... Je grimperai d'un étage pendant les échauffements et aurai ainsi l'opportunité de discuter avec des journalistes suisses et français. Comme les équipes ont rejoint le vestiaire, je redescends d'un niveau et me dirige vers le centre pour être à hauteur du couloir dont déboucheront les deux adversaires du jour. Anthony Yeboah est parmi les personalités. Il m'est interdit d'accéder à cette partie de la tribune, mais mon ticket arrivera jusqu'à lui et me reviendra dédicacé!

 

 

 

 

Les joueurs arrivent, le steward fait reculer tout le monde, ou presque... Je lui demande si je peux rester pour prendre les équipes en photo; OK, mais au coup d'envoi, je dois être à ma place! Je reste donc là et aurai donc la chance de voir Onyewu, Essien ou Beasley de très près! Après le toss, je rejoins ma place d'où j'assiste au kick off!

 

 

 

 

 

 

 

 

Si le match d'hier se jouait pour du beurre, la rencontre d'aujourd'hui est décisive. Chacune des deux équipes peut encore se qualifier pour le tour suivant!

Cela se ressent sur le terrain, le match est plutôt engagé et Mr Merk doit rapidement sortir ses cartons jaunes pour rappeler les deux camps à l'ordre! Les ghanéens sont les premiers à se créer une occasion franche, via Essien. La réplique US ne tarde pas : c'est au tour de Dempsey d'inquièter Kingson... La partie est agréable à suivre bien qu'elle soit émaillée de nombreuses petites fautes!

Peu après la 20ème minute, Keller sera le premier à se retourner. Draman va au duel contre Reyna, lui subtilise le ballon et s'en va battre le portier de Moenchengladbach! Coup dur pour la sélection d'Arena, Reyna, blessé sur cette action devra quitter le jeu quelques minutes plus tard!

Les Black Stars profitent de cette période d'instabilité et manquent de peu l'occasion de doubler la mise. Peu à peu cependant, les américains retrouvent un jeu plus calme et plus posé. Ils se montrent à leur tour plus dangereux et c'est fort logiquement, après les occasions de Donovan et de Beasley que Dempsey égalise à la 43ème minute.

La joie des supporters des Stars and stripes sera pourtant de très courte durée... Dans les arrêts de jeu de cette première mi-temps, un penalty (fort léger) est accordé au Ghana. L'athlétique Appiah ne manque pas l'aubaine et relance son team!

Durant la mi-temps, je parlementerai avec un des stewards... J'arriverai ainsi à passer dans le bloc des supporters ghanéens d'où je suivrai la fin du match dans une ambiance terrible!

 
La deuxième période se jouera quasi à sens unique! Les troupe d'Arena n'ont de toute façon pas le choix. La rencontre est de plus en plus physique. Mais c'est sur un contre rondement mené qu'Appiah manque de peu d'assurer à son équipe une avance un peu plus confortable!

Replié défensivement, l'équipe ghanéenne tient bon. La chance sera alors aussi de son côté : une tête plongeante de McBride frappe le poteau, plus tard sur corner, c'est une reprise d'Oneywu qui manquera la cible de peu...

Plus le temps passe et plus les attaques américaines deviennent désordonnées! Le manque de collectif facilitera bien souvent la tâche des solides défenseurs alignés par Dujkovic. Lancée à l'offensive, l'équipe américaine s'exposera aux contres menés par ses adversaires, mais le score n'évoluera plus!

A la plus grande joie des supporters ghanéens! Leurs favoris seront en huitième de finale les derniers représentant du football africain! Et pas face à n'importe qui puisque ce sont les brésiliens qu'ils s'en iront défier!

Je ne m'attarde, malheureusement, pas de trop! Ce serait trop bête d'être garé si près et d'être bloqué dans un embouteillage... Je serai très rapidement sur l'autoroute, mais ne prendrai pas la direction d'Hannovre... Je reviens jusque Durnal. Il est près de 2h quand j'arrive, à la plus grande surprise du chien... qui réveille tout le monde! Au matin, je reprendrai la route de l'Allemagne! Un long détour, mais au moins j'aurai entrevu les filles et dormi dans un lit!

23:30 Écrit par Globe-trotter dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |