14/08/2006

Italie-Australie : Injuste de partir ainsi...

Après une journée plus 'culturelle', me voici de retour dans les travées de la Coupe du Monde!
 
Au programme, le 1/8ème de finale opposant l'Italie et l'Australie. La rencontre ayant lieu à Kaiserslautern, je suis passé prendre Renaud en milieu de matinée. Nous avallons en quelques heures les 400 kilomètres d'autoroute et trouvons à nous garer à proximité du centre ville!

Si j'avais déjà pu goûter, déjà en compagnie de Renaud, l'ambiance Coupe du Monde au centre de Cologne, j'avais encore bien plus apprécié mes premiers passages ici lors du match opposant, déjà, les Azzuri aux Etats-Unis et lors de l'affrontement entre le Paraguay et Trinitad. Comme déjà expliqué, le fait qu'ici le stade est à deux pas du centre-ville n'y est certainement pas étranger...

C'est donc par là qu'à commencé notre après-midi! A nouveau, beaucoup d'ambiance dans toute la zone piétonne. Et quelques agréables rencontres...

Nous en avons aussi profité pour nous rassasier et étancher quelque peu notre soif. Il est bientôt temps de rejoindre le stade, l'escalade commence....

Enfin, la première partie car pour ce match-ci, nous serons placés derrière un des but mais quasiment au sommet de la tribune.... Impressionant!

 
Le temps de souffler un peu, de refaire le plein d'énergie et nous reprenons notre ascension... Pas de chance, pas d'ascenceur pour notre bloc! Les équipes en finissent avec les échauffements au moments où nous arrivons. Quelques minutes de patience. Les revoilà pour la présentation officielle!

Les deux capitaines se présentent chez le referee, le coup d'envoi peut être donné.

 

 

Rapidement, les Azzuri prennent la direction des opérations : Toni reprend de la tête un ballon distillé par Del Piero, mais sa reprise maque de très peu la cible!

Les Aussies ne restent pas sans réaction... Dans les secondes qui suivent, c'est au tour de Viduka d'alerter Buffon! Les premières minutes sont captivantes, le jeu part continuellement d'un but à l'autre.

Après un premier quart d'heure aussi dynamique, il est normal que le rythme retombe quelque peu. Mais cela est surtout dû à la maîtrise qu'affiche les italiens. Le ballon est à présent quasi en permanence sous leur contrôle. Ils n'arrivent pourtant pas à inquièter Schwarzer! La défense australienne est remarquablement organisée et se montre intraitable dès que l'adversaire s'approche de ses dernier vingt mètres. Toni, bien servi par Pirlo, héritera de la plus belle occasion peu après la 20ème minute, mais son tir sera dévié du pied par le gardien de Middlesborough.

 
Ce sera ensuite à Buffon de se montrer vigilant d'abord lorsqu'il ira ceuillir un ballon aérien que convoitait Viduka, excellent ensuite quand il arrêtera la belle frappe de Chipperfield!

Les italiens reprennent les rennes durant les dix dernières minutes... Toni hértera de trois belles opportunités, mais n'en saisira aucune! C'est donc sur un 0-0 logique que les deux teams rejoignent les vestiaires.

La seconde mi-temps commence plutôt mal pour les hommes de Lippi... Auteur d'un tacle impressionant, Materazzi est exclu. L'action a depuis fait couler beaucoup d'encre et de salive, surtout du côté des tifosi, mais vu en direct dans le stade, la décision de Mr Cantalejo semblait être la seule à prendre...

Sans doute conscient des capacités offensives de son adversaire, Lippi réorganise son équipe et préfèrre se passer de Toni afin de pouvoir conserver une assise défensive stable.

Les australiens ne mettrons pas longtemps pour tenter d profiter de leur avantage numérique, mais Buffon, toujours aussi intraitable, sauve à deux reprises ses couleurs! Les Azzuri n'ont pas d'autre choix que de procéder en contre, et de quelle manière! Gattuso et Del Piero mettrons tour à tour le but de Schwarzer en danger... Mais toujours rien au marquoir!

Se dirige-t-on vers des prolongations? C'est sans doute pour cela que des deux côtés, du sang neuf foule la pelouse!

 
Les hommes d'Hiddinck continuent de presser les italiens sur leur but : Viduka, Cahill, Aloisi, Viduka à nouveau et Aloisi encore... De la 80ème à la 89ème, les occasions se succèdent! Mais les filets de Buffon ne tremblent toujours pas... En contre, Iaquinta loupera lui-aussi l'occasion de tuer le match à la 86ème!

Tout le monde s'attend à assister à 30 minutes supplémentaires. Le temps additionnel est déjà bien entamé quand l'arbitre accorde aux italiens un penalty dont on parlera encore pendant longtemps... Totti, qui depuis son entrée au jeu était resté on ne peu plus discret, est face à Schwarzer. Ce dernier partira du 'bon' côté mais ne pourra rien face à la frappe puissante de l'attaquant de l'AS Roma!

 

 

 

Qualification injuste? Impossible de se prononcer. Il aurait fallu que les prolongations soient jouées et il aurait peut-être alors fallu attendre un dénouement aux tirs au buts... Je dirai plutôt qu'il est injuste que l'Australie quitte la compétition ainsi!

18:28 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |