15/06/2006

 Pologne-Equateur : ça y est! Cette fois, c'est parti!

Les derniers matches que nous avions eu l'occasion d'aller voir avaient déjà un 'parfum de Mondial'...
 
Comme tous les quatre ans, les équipes qualifiées avaient tour à tour pris leurs quartiers et agrémentaient leur période de préparation de rencontres amicales. Si ces matches un peu spéciaux nous donnaient l'occasion de voir quelques teams qu'on a rarement l'occasion de voir évoluer sous nos latitudes, on ne peut pas dire qu'elles soient
en général les plus vivantes et palpitantes qu'il soit donné de suivre... Aucune d'elles (Belgique-Arabie; France-Mexique; Allemagne-Colombie et Hollande-Australie) ne furent des grands moments de football. Mais elles nous donnèrent toutes l'occasion de passer un bon moment entre amis.
 
Le 8 juin, la fièvre est montée d'un cran. Je suis allé à Gelsenkirchen participer à la FanFest organisée là-bas et assister au concert des Simple Minds! Déjà une belle ambiance au milieu d'une foule bigarrée et cosmopolite.


Mais déjà aussi la machine commerciale qui enclenche la surmultipliée : des interdictions de stationner un peu partout et un parking à 15 euros; 40 cl de bière pour 4 euros; les stands des sponsors qui proposent des activités d'une banalité affligeante... le tout sous l'oeil discret, mais vigilant, de la Polizei!
 
Une belle petite soirée malgré tout...
 
Rentré à la maison vers 2h du mat', j'ai eu un peu de mal à me lever le jour J. Mais enfin, le stress a fait que j'étais malgré tout au bureau pour 7h30. Je ne tenais plus trop en place et je n'attendais qu'une chose, l'heure de partir enfin! Et cela a duré une éternité avant qu'il ne soit 12h20... Je repasse à la maison, mange en vitesse, me change et charge la voiture. Puis en route vers la frontière allemande où Michel doit m'attendre!
 
Route dégagée jusque là, puis subitement un gros ralentissement. En cause, un contrôle assez renforcé au poste frontière. Les principaux visés, hélas, les anglais... Il me faudra une bonne demi-heure pour atteindre le parking de Lichtenbusch.
 
Michel est déjà là! En quelques instants, nous nous mettons d'accord. Comme je dois prendre Renaud à Cologne le lendemain, je ferai la route avec lui et il me redéposera ici au retour. Nous reprenons le chemin de Gelsenkirchen où nous assisterons à notre première rencontre : Pologne-Equateur.
 
Nous avons, à notre grand étonnement, traversé la Ruhr sans rencontrer le moindre bouchon jusqu'à 400m du stade! Il est vrai que l'AufSchalke Arena était accessible dès 15h pour permettre aux spectateurx d'assister via écrans géants à la cérémonie d'ouverture et de suivre la rencontre inaugurale du tournoi ente le pays hôte et le Costa Rica.
 
Les parkings étaient engorgés. Nous nous sommes alors un peu éloignés du stade et avons trouvé une place dans une petite rue relativement proche. Moins de vingt petites minutes plus tard, nous y arrivions aussi!
 
Enfin, nous voici dans l'ambiance de la Coupe du Monde! Les abords du stade sont bien garnis mais pas bondés. Normal, il y a déjà beaucoup de supporters à l'intérieur. Nous passons donc le deuxième contrôle et nous nous retrouvons dans l'enceinte de cette magnifique construction. Et ce sont, après un p'tit godet, les premiers contacts avec les supporters des deux camps. Une petite discussion par-ci, un échange d'avis par-là,... et quelques rires quand je dis que je viens de Belgique... Mais c'est aussi déjà l'occasion de faire les premières photos-souvenir!

 


Je suis resté un peu sur une des terrasses surplombant un des accès au stade. Pas de contrôle systématique des identités, cela semble en effet irréalisable, mais par coup de sonde quelques personnes ont dû présenter leurs papiers d'identité. Sans problème la plupart du temps, mais un jeune homme n'a pas eu de chance : contrôlé, son identité ne correspondait pas à celle du ticket. Il fut prié de faire demi-tour... sans le billet qui fut remis à un 'supervisor' présent sur place!

 


Peu à peu, l'heure du 'Kick off' approche. J'entre dans l'arène et y retrouve Michel. Là, l'ambiance a déjà monté d'un cran. Les deux équipes sont à l'échauffement et le stade commence à bouillonner.

 


C'est à ce moment que nous nous posons de nouvelles questions sur la billetterie de la WM2006... Un peu partout sur les forum de fans et les sites des fédérations, le peu de tickets alloués a soulevé des vagues plus ou moins importantes, et là le stade est au 3/4 rouge et blanc !!! Etrange? Pour moi, pas tant que cela. La comité d'organisation n'a-t-il pas lui-même cautionné le marché noir et la revente des tickets en instaurant la possibilité de transfert des précieux sésames? Rappelons-nous la première phase de vente où 82% des tickets attribués l'avaient été à... des Allemands! Cela combiné aux facilités de transferts, n'est-ce pas ouvrir toute grande la porte à ces pratiques qu'on a sévèrement condamnées auparavant?

 


Enfin, peu importe, on ne peut rien faire face à une organisation comme celle-là... Autant se concentrer sur l'instant présent!

 
Et l'instant présent, c'est le coup d'envoi de cette première rencontre. Pour beaucoup, la Pologne, qui avait réalisé un parcours plus qu'honorable en qualification, n'allait pas éprouver de difficultés face aux équatoriens.

 


Si en début de rencontre, les rouge-et-blanc eurent la maîtrise de la rencontre, il ne nous fallu pas longtemps pour nous rendre compte que ce match ne serait jamais disproportionné. Zewlakow et ses potes eurent tout compte fait beaucoup de mal à faire vaciller une défense équatorienne faisant preuve d'une solidité (je n'aimerais devoir me frotter à un De La CRUZ...) et d'une rigueur exemplaire. Et, s'il fallu attendre un bon moment avant de voir les sud-américains entreprendre quelque chose offensivement, leurs premières tentatives furent assez incisives pour que les polonais soient 'avertis'....

 


Avertissement dont ils ne semblèrent pas tenir compte... Les incursions des jaunes-et-bleu étant de plus en plus percutantes! L'inévitable finit par arriver. L'équateur pris les devant grâce à un but de Tenorio.

 


A partir de ce moment, les polonais tentèrent d'inverser la situation et au moins de revenir à hauteur de leur opposant, mais rien n'y fit. Trop d'erreurs de placements, de mauvaises passes, de précipitation. A moins que, tout simplement, l'engagement, le pressing, la vivacité et l'enthousiasme des équatoriens firent en sorte que toutes leurs tentatives furent vaines.

 


Tour à tour chaque entraîneur a changé ses batteries. Affichant un onze de plus en plus offensif, les polonais tentaient le tout pour le tout mais continuaient à se heurter à une défense en béton. Bien que poussés par un public qui lui aussi surchauffait de plus en plus à chaque seconde, les rouges ne trouvaient aucune faille... Et finalement, ce qui devait arriver arriva : un deuxième but équatorien, signé Delgado, scellait le sort de cette rencontre!


Les dernières minutes de jeu n'apportèrent plus rien de neuf au marquoir, mais, footballistiquement parlant, nous avons eu droit à un rush final époustouflant de l'équipe de Pologne. Par deux fois quasi coup sur coup, ils trouvèrent le cadre du but défendu par Mora! Par contre la tournure des évênements avait relancé le kop équatorien! Tambours, chants et danses! Quel spectacle!


Une toute belle partie; deux styles opposés face à face, un jeu où se mêlaient tactique, technique et enthousiasme; un public surchauffé et tout acquis à ses favoris et la magie de la Coupe du Monde : que des ingrédients de qualité pour obtenir un bon match de football!


Nous étions très heureux d'avoir assisté à cela! Nous sommes retournés à la voiture à notre aise sans oublier de profiter des chants de joie des supporters sud-américains. Garés en dehors des parkings "officiels", nous avons rejoint assez rapidement l'autoroute. Sur le chemin du retour Michel m'a déposé à Lichtenbusch. J'y ai récupéré ma voiture. De là, je suis allé jusqu'à Eynatten. J'y ai passé la nuit sur un parking.
 
Demain, je récupère Renaud à Cologne et en route vers Dortmund!

 

 

(Photos : M. Schoofs & J. Dubuisson)

00:49 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

chaud ! moi je vote EQUATEUR !!!!!!

Écrit par : MICHEL | 15/06/2006

Les commentaires sont fermés.